Aldée Index du Forum Aldée
Aldée est un monde fantastique destiné à être créé par la communauté rôliste.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les Crakeliers [création fermée]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aldée Index du Forum -> Races -> Créations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Skirmz
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 45
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Jeu 12 Mar - 19:51 (2009)    Sujet du message: Les Crakeliers [création fermée] Répondre en citant

Conversation dans une taverne quelconque :
-          Les Crakeliers ont une sale tronche, ça ouais, j’peux vous le dire. J’peux même vous l’chanter si vous voulez mais croyez moi, ce que j’peux pas décrire, c’est leur odeur. Ils empestent ces bougres. Mais bon ils s’y entendent sacrément bien en mécanique à c’qu’on dit. Et paraît qu’ils ont un foutu bagou pour vous vendre leurs trucs ferrailleux, enfin si vous réussissez à les écouter sans qu’la puanteur ne vous oblige à vomir.
-          Rhaha arrête mon vieux, tu dérailles, ça fait un bail qu’on les a pas vus dans la région. L’ancêtre dit qu’ils sont tous crevés parce qu’ils avaient plus rien à se mettre sous la dent, qu’leur pince elle a plus rien à grailler tu vois ?
-          Oue ben c’est des conneries tout ça. Moi, je cherchais une pièce pour faire tenir cette saleté d’bras…
L’individu fait un signe de l’épaule droite, sous laquelle on peut voir une grossière prothèse en métal, et continue :
-          Marteo m’a dit qu’il avait un tuyau tu vois, et qu’ les bêtes étaient de retour. Bon j’le croyais pas trop, j’me suis dit que j’allais trouver un autre plan pour mon crevard de bras droit.
Nouveau soulèvement de l’épaule. Puis il reprend :
-          Le gars j’l’ai vu dans la décharge. Il était vert, ou jaune je sais pas trop. Il ramassait des trucs, d’la camelote pour son affaire j’te dis. Mais si c’qu’on dit est vrai, p’t-être bien qu’mon bras et moi on va redevenir bons amis. Faut juste que je trouve un paquet de tunes et ce Crakelier pourra m’le remettre en état. Parole.
-          Tu dérailles que je te dis ! Ca fait des années qu’il n’y a plus de pompe pour que les Crakeliers ils puissent grailler. Et même s’ils avaient retrouvé de la bibine, tu crois vraiment qu’ils viendraient squatter dans l’coin ? Après ce que les anciens leur ont mis comme pied au cul !
Eclats de rires gras. Le premier renchérit :
-          Ben justement, les anciens ca fait belle lurette qu’ils sont morts ou presque. Et nous mon pote, on a rien contre les bestiaux, à part qu’ils puent presqu’autant que les restes des charognes. Et quand je vois l’état de la ville et ce qu’on dit qu’ils font avec la feraille, j’me dis que ça ferait p’t-être pas qu’du tord de les voir revenir ! Et je suis pas le seul à le penser. Tiens tu veux qu’j’te dise ? Si je savais à quoi ils carburent, j’veux bien leur en donner de la bibine s’ils me réparent mon bras.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 12 Mar - 19:51 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Skirmz
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 45
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Ven 13 Mar - 14:38 (2009)    Sujet du message: Les Crakeliers [création fermée] Répondre en citant

Journal de Bertion, §23     
"Aujourd’hui, j’ai trouvé une ancienne pompe de Crakelier en me promenant dans les sous-bois assez loin à l’est de chez moi, avant le gué. Mon oncle m’en avait parlé lorsque j’étais enfant mais je les croyais toutes détruites à cause de la colère qui a conduit à l’extinction de leur race. Il semble que ces pompes servaient de source d’énergie aux Crakeliers de la région. Ils s’y nourrissaient en emboîtant une de leurs deux « mains » (qui ressembleraient plutôt à des pinces d’après les vieux croquis de mon oncle) dans l’orifice de la pompe, à même le sol. Je ne sais pas quelle matière ils en retiraient, peut-être se nourrissaient-ils un peu comme les plantes ?Les Crakeliers étaient une race artificielle, d’après mon oncle, mais je ne sais pas dans quel but elle a été créée ni par qui. Ils étaient un peu plus petits que les humains et avaient le teint vert-jaune. Il paraît aussi qu’ils dégageaient une odeur reconnaissable entre toutes. Je me demande si d’autres Crakeliers ont survécu ailleurs après qu’ils aient été chassés et massacrés dans nos contrées."



Journal de Bertion, § 46     
"C’était aujourd’hui la troisième fois que je retourne à la pompe, et je ne le regrette pas ! J’avais apporté mes outils afin de voir comment cela fonctionne et tenter d’en apprendre un peu plus.Tout d’un coup, alors que je m’apprêtais à essayer d’entamer l’orifice de la pompe, une créature sortie des fourrés se jeta sur moi après qu’un filet de capture m’ait immobilisé. Je n’eus pas le temps de voir grand-chose avant d’arriver ici. J’avais très peur et le filet était tressé serré. Je remarquais juste que l’individu me tractait à grand peine. Une fois dans cette grotte, la créature… un Crakelier ?! … me libéra et m’attacha solidement un bras à une excroissance de la roche. Je le suppliai de ne pas emporter mon journal. Il n’avait pas l’air méchant au fond et il consentit à me laisser de quoi écrire. Je n’ai pas entendu le son de sa voix mais il semble qu’il me comprenne parfaitement.Je suppose qu’il a eu peur en me voyant rôder autour de sa pompe depuis quelques temps. Si ma théorie est exacte, il s’agit d’une pompe oubliée et accessoirement du seul moyen dont il dispose pour se nourrir dans la région !J’espère en apprendre plus pendant les prochains jours, d’autant qu’il y a quelques heures, il m’a rapporté des fruits pour me nourrir et il ne semble donc pas avoir décidé ce qu’il allait faire de moi."


Revenir en haut
Skirmz
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 45
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Sam 14 Mar - 10:15 (2009)    Sujet du message: Les Crakeliers [création fermée] Répondre en citant

Journal de Bertion, § 47  
"Je dois bien avouer que j’ai très mal dormi… le sol est dur et rocailleux. Puis il y a de la vermine et beaucoup d’humidité dans l’air. La grotte n’est pas très profonde, ce qui permet de laisser filtrer de la lumière durant la journée. Je me demande d’ailleurs comment il se fait que le Crakelier puisse vivre ici sans avoir été remarqué. Il me nourrit et a significativement rallongé mes liens pour que je puisse me soulager dans le ru qui sillonne le fond de la grotte. Cette nuit, il est parti durant une longue période et je l’ai entendu revenir avant l’aube et déposer des objets sur le sol. En ce moment même, je l’entends travailler à quelque chose."  


Revenir en haut
Skirmz
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 45
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Sam 14 Mar - 10:33 (2009)    Sujet du message: Les Crakeliers [création fermée] Répondre en citant

Thet avait fini de tresser les roseaux ramassés durant la nuit, il lui restait à construire l'armature du lit. Si l'humain sait écrire, c'est forcément qu'il doit être de bonne naissance, pensa-t-il. Les morceaux de métal autour de lui ne payaient pas de mine, différents tubes de diamètre et de longueurs diverses. Et cela faisait longtemps qu’il n’avait pas travaillé la matière. Mais en concentrant son énergie sur les différentes parties du métal, il constata que cela fonctionnait toujours plutôt bien… En fait, il pensa qu’il aurait tout aussi bien pu fabriquer un lit en bois, ou alors pas de lit du tout. Ce lit n’était peut-être qu’un prétexte qu’il s’était inventé de toutes pièces pour revoir la ville. D’ailleurs la décharge était toujours au même endroit mais beaucoup moins bien tenue, maintenant que les Crakeliers ne veillaient plus au grain. La ville était moins propre, de grandes quantités de débris d’engins technologiques n’étaient plus recyclées. Comment les humains croyaient-ils s’y prendre ? Peut-être qu’on avait de nouveau besoin des Crakeliers en ville ?
Une fois son ouvrage terminé, Thet se leva et se dirigea vers le fond de la grotte. Il déposa le lit, dont l’armature semblait être un mélange mi-métallique mi-organique, à côté de l’humain et dit :
-       Tout à l’heure, vous aurez une couverture.


Revenir en haut
Skirmz
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 45
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Dim 15 Mar - 13:28 (2009)    Sujet du message: Les Crakeliers [création fermée] Répondre en citant

Le Crakelier était de nouveau sorti de la grotte et Bertion ne savait pas quand il allait revenir. Tout de même, drôle de personnage… Bertion prit une gorgée du bol rempli d’eau fraîche que lui avait apporté son kidnappeur et s’étendit sur le lit. Il était épuisé et bien que toujours inquiet de son sort, il parvint à se laisser gagner par le sommeil. Lorsqu’il se réveilla, il faisait sombre et d’après les bruits environnants, le Crakelier devait travailler près de l’entrée de la grotte. Bertion l’entendit couper du bois et rentrer ensuite pour allumer un feu.
-       Parlons, je vous en prie… qui êtes-vous ? hasarda Bertion.
-       Vous, qui êtes-vous ? renchérit Thet, du tac au tac.
-       Je suis Bertion, habitant de Lark.
-       Quel genre d’habitant ?
-       Et bien … disons que je subsiste par mes propres moyens, vous êtes un Crakelier n’est-ce pas ?
Thet ne broncha pas et renchérit, impassible :
-       Vous parlez un peu trop bien et êtes trop instruit pour un vagabond.
-       Mais… non, enfin je veux dire… je ne suis pas un vagabond. Je vis dans une bicoque à l’extérieur de la ville et je …
-       Il est tard, je vais me coucher.


Revenir en haut
Skirmz
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 45
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Dim 15 Mar - 13:29 (2009)    Sujet du message: Les Crakeliers [création fermée] Répondre en citant

Journal de Bertion, § 48 
"Hier, mon ravisseur et moi avons presque pu converser. Je suppose qu’il serait plus facile pour lui de me tuer pour ne pas être découvert mais que sa conscience le tiraille. Je suis terrifié à l’idée qu’il ne bascule et décide finalement de m’ôter la vie mais je n’ai pas d’autre choix que d’attendre. Au début, j’avais pensé que mes liens pourraient être défaits grâce à ma main libre mais en ayant vérifié à la lueur du jour, la corde semble presque vivante et on dirait qu’elle est soudée à mon poignet. Quand à l’autre extrémité, elle fait maintenant corps avec le rocher. Je suis pourtant certain d’avoir vu le Crakelier l’attacher comme une corde banale. On dirait que ma seule chance est d’essayer encore de nouer le dialogue avec lui. Je tenterai de lui parler tout à l’heure."


Revenir en haut
Skirmz
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 45
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Lun 16 Mar - 12:56 (2009)    Sujet du message: Les Crakeliers [création fermée] Répondre en citant

Journal de Bertion, § 49 
"Cela fait maintenant une dizaine de jours que je suis ici mais j’ai été pris d’une mauvaise fièvre. Thet a suivi mes indications pour trouver les fleurs et les baies nécessaires à mon rétablissement. Il semble moins à l’aise avec la transformation des plantes qu’avec celle des métaux mais il m’a été d’un grand secours. Je ne regrette en fait pas d’être tombé malade car nous avons pu nouer quelques liens. Nous avons eu de longues conversations et je sais maintenant ce qui le préoccupe : il y a un peu moins de dix ans, Thet vivait encore avec quatre autres Crakeliers. Ils s’étaient regroupés après le grand massacre en cherchant partout une pompe qui ait été épargnée. Ils ont vécu ainsi pendant plusieurs dizaines d’années complètement cachés et priant pour que Lark ne prospère pas assez que pour s’étendre jusqu’à la pompe. Il y a un peu plus de dix ans, des gamins sont venus jouer un peu trop loin dans les bois et l’ont découverte en cherchant un objet qu’ils venaient d’égarer. Les compagnons de Thet sont arrivés sur ces entrefaites et ont décidé de tuer ces enfants en haillons, de peur que leur secret ne soit révélé. Thet, qui suivait ses amis de près, est arrivé trop tard. Une dispute s’en est suivie et il est venu habiter seul dans cette grotte. Lorsqu’il m’a vu rôder autour de la pompe, il a bien sûr eu peur pour lui et sa source d’énergie mais aussi pour moi. Il ne savait pas quoi faire, il a paniqué et il m’a ramené ici. Il me fait maintenant suffisamment confiance pour m’avoir détaché. Il y a plusieurs jours, je commençais à m’inquiéter fortement du sort de mes lapins, qui sont vitaux à ma subsistance car je ne suis pas un bon chasseur. Je lui ai donné des indications et il est parti les nourrir. Je me suis ensuite dit que la fièvre avait du m’enlever le peu de bon sens qui me restait pour envoyer mon ravisseur ainsi chez moi. Mais à la lumière de nos dernières conversations, je pense avoir bien fait. Je lui ai accordé ma confiance et cela m’a permis de gagner la sienne.
Cela fait plus de dix ans que Thet habite seul et je m’étonne que cette solitude prolongée n’ait pas plus entamé son esprit ou du moins sa capacité à communiquer."


Revenir en haut
Skirmz
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 45
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Mer 18 Mar - 13:48 (2009)    Sujet du message: Les Crakeliers [création fermée] Répondre en citant

Quelques jours plus tard...

Cela fesait bien longtemps que Bertion n’avait pas passé les portes de Lark. Il n’avait rien à y faire, surtout depuis que son oncle était décédé. La ville n’état qu’à quelques kilomètres de chez lui et n’avait pas évolué dans le bon sens depuis quelques années : plus de pauvreté encore qu’auparavant et une décharge laissée à l’abandon. Il avait entendu dire que toute trace des Crakeliers avait été effacée par le Temple après le massacre, sauf dans les mémoires. Tous les livres  abordant le sujet de près ou de loin avaient été brûlés.

Néanmoins, Bertion savait que son oncle n’avait pas été le seul à se préoccuper d’eux. Sa mort prématurée ne lui avait pas laissé le temps d’apprendre à son jeune neveu de l’époque tout ce qu’il aurait fallu savoir pour poursuivre les recherches mais Bertion se souvenait que lors de leurs brèves visites en ville, son oncle passait souvent voir l’un de ses amis avec lequel il discutait de ses travaux. Bien qu’il ne puisse se souvenir de son nom, il pensait être en mesure de se rappeler le chemin qu’ils empruntaient pour se rendre chez lui. Qu’à cela ne tienne, il allait bien le retrouver… au moins pour aider Thet et puis aussi par curiosité.

Perdu dans ses pensées, il était arrivé devant l’une des portes de la ville et avait suivi le flot des marchands et de la classe laborieuse  le plus naturellement du monde presque sans s’en rendre compte. Les rues boueuses défilaient sous ses pas, il essayait de reproduire le chemin qu’il avait parcouru plusieurs fois déjà étant gosse. Il passa ainsi d’un quartier à l’autre et s’arrêta devant une demeure pas trop mal située, aux abords du quartier du Temple. Il remarqua au passage que ce dernier semblait avoir prospéré au détriment du reste de la cité. Il était aussi solidement gardé, chose étrange pour un lieu de culte.

Il inspira profondément puis frappa à la porte en bois massif d’un poing décidé. Ce fut un viel homme propre sur lui qui lui ouvrit : « Ah, Bertion, je t’attendais ! »


Revenir en haut
Skirmz
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 45
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Ven 27 Mar - 14:38 (2009)    Sujet du message: Les Crakeliers [création fermée] Répondre en citant

Camras, comme se nommait le vieil homme, expliqua à Bertion combien il avait espéré que ce dernier suivrait les traces de son oncle. Il y avait en effet tant à faire pour réhabiliter les Crakeliers après les purges commises par le Temple. Et il y avait grandement besoin de nouvelles énergies pour s’atteler à cette tâche. A partir de ce jour, Bertion eut accès à des tas de recherches concernant les Crakeliers. Outre ces travaux, plusieurs ouvrages subtilisés à la bibliothèque de Lark étaient disponibles. Camras avait soudoyé deux des bibliothécaires pour sauver certains livres des flammes qui les attendaient.



Etres artificiels de l’âge sombre, chapitre 2, extraits. 
   
Les Crakeliers sont incapables de se reproduire – ils sont d’ailleurs asexués -  mais ils peuvent se régénérer de la même manière qu’ils se nourrissent. Le processus est par contre nettement plus long. Au lieu de se connecter à la pompe pour quelques dizaines de secondes, ils doivent y rester de nombreuses heures, parfois même des jours entiers. Une station de recharge a été aménagée non loin de la décharge de Lark, afin de ne pas encombrer les pompes usuellement utilisées pour la pitance quotidienne.   
Cette incapacité à se reproduire et l’ignorance des procédés de fabrication des Crakeliers induit une décroissance lente mais inexorable de leur population.   
   
Les pompes procureraient aux dîneurs non seulement de la matière (terre et eau principalement) mais également de l’énergie pure. Ce dernier point n’a pu être vérifié mais les calculs semblent indiquer que la matière retirée des pompes ne serait pas suffisante à combler les dépenses énergétiques quotidiennes.    
   
Les Crakeliers sont capables de « végétaliser » la plupart des métaux. On ne connait rien du fonctionnement de la chose mais on suppose qu’elle doit être extrêmement coûteuse en énergie. Cette végétalisation est une des clefs du recyclage des matériaux technologiques de notre époque. Malheureusement, nous n’en détenons pas la recette.   
   


Revenir en haut
Skirmz
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2009
Messages: 45
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Lun 30 Mar - 13:21 (2009)    Sujet du message: Les Crakeliers [création fermée] Répondre en citant


 
Miracles végétaux, extrait de l’introduction  
  
Le débat fait rage pour savoir si la végétalisation peut oui ou non être considérée comme un miracle végétal. Bien que le type de magie dont il est question ici regroupe les techniques liées aux végétaux dans leur ensemble, nous choisissons de ne pas traiter le problème de la végétalisation.  
Tout d’abord, celle-ci n’est maîtrisée que par les Crakeliers. De plus, personne n’est à même de nos jours d’expliquer le processus sous-jacent à cette technique particulière. On ne sait pas de quel type d’énergie il est question et les rares fragments de textes datant de l’âge sombre ne nous apportent que très peu d’information à son sujet.  
La connaissance liée à la végétalisation est donc en veille et nous ne l’aborderons donc plus dans la suite de cet ouvrage.  
  


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:37 (2018)    Sujet du message: Les Crakeliers [création fermée]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aldée Index du Forum -> Races -> Créations
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 - 2005 phpBB Group
Theme ACID v. 2.0.18 par HEDONISM
Traduction par : phpBB-fr.com